Partagez|

Fadil Jad, ceci est un titre. [DC et terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Fadil Jad
Maître
avatar







Infos de baseMessages : 61
Date d'inscription : 22/02/2015
Fiche RPG

MessageSujet: Fadil Jad, ceci est un titre. [DC et terminée] Dim 22 Fév - 20:29


                                   
         
Idendity Card
           
             
                                                 

            ◮ Surnom(s) : Fadil
            ◮Âge : 30 ans ans
               ◮ Sexe : Masculin
            ◮ Nationnalité : Originaire de Rubina
            ◮ Orientation : Hétéro sexuelle
               ◮ Croyance : Le dieu serpent
   ◮ Groupe : Noble
     

       
         
Fadil Jad
             
                 
Description Physique
               
Fadil est le genre beau brun ténébreux, au regard d'ambre qui vous perce droit dans l'âme. Un visage au teint pâle, un bouc lui donnant un air légèrement plus âgé qu'il ne l'est réellement. Sa chevelure est noire, longue et ondulée. De grande taille, un mètre quatre-vingt-cinq, avec une corpulence athlétique et âgé de trente ans. D'ordinaire, dans les autres royaumes, l'homme porte un long trench coat de cuir rouge vermillon. Le démarquant de la populace du Sud plus exotique, mais le rendant aussi un peu plus discret dans le royaume  d'ambre par exemple. Dans le royaume du sud, il revient à des vêtements plus discrets, une chemise noire, un pantalon de la même couleur, des bottes de cuir noires. Un amateur du noir oui ! D'ordinaire, l'homme se balade avec des armes peu conventionnelles pour un propriétaire de maison close, une rapière ainsi qu'une dague.Bien que le port d'armes et d'armure n'est pas illégal, c'est excessif et cela rendrait nerveux la garde si elle ne connaissait pas la personne. C'est un ancien membre de la garde de Rubina. Le brun ténébreux est donc à même de se protéger et de protéger les autres.

                 
Description Psychologique
               
Fadil, qui signifie Honnête, Vertueux et Jad qui signifie "Sérieux", est un homme calme à l'aspect mélancolique.Il est rongé par son passé, bien qu'il essaie toujours de le cacher, d'être au summum de ses capacités en permanence, il est souvent hanté par quelques cauchemars de sa carrière d'autrefois. C'est un homme fier, avec un sens aigu de l'honneur. Droit et discipliné. S'il y a bien quelque chose d'aussi aigu que son honneur, c'est bien son sens de la justice. Ce comportement est le masque qu'il revêt lorsqu'il est en publique, auprès de ses employées, clients, tout le monde. L'homme derrière le masque, est un homme détestant l'être humain, la noblesse actuelle, haïssant au plus haut point son leader direct Sol-Houd. Bien qu'il sauvera toujours la veuve et l'orphelin, son éducation dans la garde l'ayant poussé à toujours agir ainsi, il n'est pas pour autant philanthrope. Sa gentillesse, comme son aide se méritent et pour obtenir ceux-ci, il faut faire beaucoup et avoir beaucoup de patience. Fadil est animé au fond de lui par deux désirs: La vengeance, sur l'affront infligé à sa famille et retrouver sa petite soeur Khéira. Tous ceux qui connaissent son passé, connaissent aussi la véritable histoire de Fadil Jad. Il n'en reste pas moins respectueux . Le brun est un homme de science et préfère la plume à l'épée. Grand amateur de lecture et de promenades dans le désert. C'est aussi un amateur de femmes qui reste sa grande faiblesse il n'est pas dragueur, mais point fidèle. Un fin stratège(du moins, d'après ses supérieurs) et une fine lame(toujours d'après ses supérieurs). Sans dire qu'il doute de lui-même, il doute de son rôle à tenir dans ce monde et se pose sans cesse des questions à ce sujet. Qui est-il réellement ? Pourquoi aide-t-il des gens avides de pouvoir ? Dont le venin n'est pas sans rappeler le dieu serpent dans certaines façons d'agir. Fadil est donc un homme en quête perpétuelle de savoir, de connaissance qui se pose toujours plusieurs questions.

                   
Quel est votre histoire?
               
Quel monde puis-je léguer à mon fils ? La famille Jad, ma famille n'a rien fait pour son peuple. Nous ne sommes qu'une bande de profiteurs. Nous profitons de la vie des esclaves, pour faire notre vie opulente. L'esclavage fait partie inhérente de la vie des gens du sud, du peuple de Sol-Houd notre "chef". Mais tout ce que je vois lors de nos ventes macabres, ce ne sont que des gens ne comprenant pas pourquoi nous leur infligeons cela. Aujourd'hui, j'ai parlé à l'un deux. C'était un ancien noble, un noble comme nous. Il était le plus fervent sympathisait du roi Crown et, je dois reconnaître que c'est cela qui l'a mené ici, dans cette cage, à attendre patiemment d'être vendu à un fou qui le battra à mort pour un morceau de viande trop cuit. Il a trahi notre peuple. Méritait-il cette vie ? Une mort n'aurait pas été plus clémente pour cet homme ?

Je ne devrais pas culpabiliser. Nous venons d'une famille respectable. Mais notre commerce d'origine, les épices, ne fonctionnaient plus. J'ai craqué, il m'avait proposé la richesse d'un marché luxuriant et me voilà à vendre des êtres humains comme si je vendais un tapis au touriste du coin ! J'ai quelque remords ma Jenna. Ce n'est pas l'héritage que je souhaite laisser à notre fils. C'est pourquoi, j'ai demandé à notre régent que je cesse le marché d'esclave pour retourner aux épices. Et j'avouerais être contre ce marché. Je suis sûr qu'il comprendra. J'expliquerais avec mes mots, avec mes arguments en quoi le marché de l'esclavagisme devrait être aboli. C'est risqué, mais, je ne peux plus accepter un jour de plus d'être le participant à cette horrible infamie. Ils seront conciliants, j'en suis sûr. Quitte à ce que nous vivions à nouveau dans une vieille bicoque, nous vivrons libre d'avoir choisi notre façon de vivre. J'espère que cette vie conviendra à notre fils. À toi aussi Jenna.

Huit ans. Notre fils a huit ans ! Nous avons perdu notre gigantesque manoir au profit d'une maison plus humble, mais toujours suffisamment grande pour notre fils et l'enfant qui va bientôt naître. Mais quelque chose ne colle pas, des gardes tournent autour de notre maison. On dirait qu'ils repèrent l'endroit.

Notre fille est née ! Notre Petite Khéira est née, en pleine forme et avec une santé de fer! Cela fait une semaine au moment où j'écris ces mots. Je suis tellement fou de joie ! Fadil, tu as enfin ta petite soeur  !

Je savais bien qu'un jour où l'autre, mon accord ne conviendrait plus. Les gardes sont venus aujourd'hui, ils m'ont demandé de venir avec eux. Fadil, lorsque tu t'étais caché avec ta petite soeur, tu as bien fait de ne pas sortir lorsqu'ils nous ont enlever, ta mère et moi. Tu as dix ans, tu es un homme maintenant. Occupe-toi d'elle. Quitte, le royaume du sud, part, ne te retourne jamais. N'oublie pas. " Au juste comme au fou, mes mots s'abattent comme la foudre. Je suis un Jad."

Un jeune homme aux cheveux noirs et longs se tenait le front. Recroquevillé dans les ruines d'un gigantesque manoir abandonné . Il portait une armure en cuir légère, ses armes gisaient à côté de lui alors qu'il fondait en larmes pour la dernière fois. Répétant ces mêmes mots entre plusieurs sanglots :
"J'ai échoué."

Douze ans. Voilà l'âge de Fadil lors de cette nuit où ses parents furent enlevés. Des gars l'avaient découvert, lui et sa petite sœur cachés dans une armoire. Plutôt que de les tuer, le capitaine de la garde eu une idée. Enlever le garçon et faire de lui un garde à part entière. Quant à sa petite sœur, elle fera partie d'un bordel quelconque. Il connaissait justement une putain qui désirait être mère. Le capitaine ordonna qu'on brûle la maison en revanche. Le jeune garçon tenait quelque chose fermement, bien caché, entre ses doigts.

Je suis Fadil Jad. Jeune homme issu d'une famille de traîtres, fils unique, ma vie est entièrement dédiée au seigneur Fol-Houd. Du haut de mes douze ans, je me suis engagé dans la garde de Rubina pour laver le déshonneur de ma famille. Elle a trahi le seigneur pour quelques pièces d'or. Mon père qui était autrefois proche de lui est désormais un homme dont le nom seul est mon lien avec lui. Pour essuyer ce déshonneur, je me dois de n'être qu'un pion, d'être obéissant et de ne pas questionner les ordres. Je suis un garde de Rubina. Un éclaireur et un assassin. Je tuerais s'il me le demande, je me couperai la langue s'il me l'ordonne. Je ne suis qu'un objet dont il dispose et peut me jeter. C'est ma vie et je n'ai d'autres choix que celle-ci. C'est dans ce journal que je vais rédiger ma vie, un souvenir de celle-ci. Ma nouvelle vie. Celle d'un garde "agile".

Aujourd'hui, je suis âgé de seize ans. Mon entraînement touche à sa fin, je sais enfin manier la dague, l'arbalète, l'épée et je suis aguerri dans l'art de la discrétion. Je suis envoyé en mission dans le désert, pour anéantir le chef d'un clan de bandit accompagné de deux vétérans. Il parait que ce sera mon baptême du feu. Une mission simple en somme..

La mission est un franc succès. Le chef est mort, cela laisse un message à tous les criminels de cette région. Ma première personne tuée..Cela fait... Quelque chose. Je me sens mal, j'ai vomi plusieurs fois après ma mission, sa mort m'a hantée quelques semaines. Jusqu'à ce que celles-ci s'enchaînent.

J'ai vingt ans désormais. Je ne suis nullement monté en grade, je reste le simple pion que j'ai toujours été et que je serais toujours. Cependant, tout le monde considère l'honneur de ma famille presque lavé. Presque... Il me reste dix ans. Dix ans et j'aurais le choix entre ma liberté ou rester dans la garde.. Mon métier m'a permis de découvrir le monde, leurs mœurs, leur façon de vivre. La manière de vivre des gens du nord, ils sont, contrairement à nous très peu enclins à l'esclavage, ils vivent d'une façon bien différente de la nôtre, ce peuple est... Fascinant. Leurs combats contre les Crown étaient quelque chose d'impressionnant, même s'ils ont mis le genou à terre, cela reste honorable. Ce sont de valeureux guerriers, puissants. Mes quelques échanges avec eux m'ont permis d'en apprendre bien plus sur l'honneur que ma garnison n'a pu m'apprendre tout ce temps. L'ambre, est un royaume merveilleusement riche. Je ne m'attendais pas à tant de beauté. La culture, là-bas, est tellement différente de la nôtre. Pourtant, elles s'appellent. J'ai beaucoup lu lors de mes voyages, je me suis imprégné de leurs façons de vivre, de leurs cultures. Je me sens un nouvel homme, instruit. Je suis surprit que, même dans les livres de Rubina, personne ne parle de ma famille. Beaucoup de familles traîtres sont pourtant citées comme exemple, mais... Pas celle-ci. Pas la mienne. Comme si, quelque chose devait disparaître avec elle.

Aujourd'hui, je dois retourner dans le désert, accompagné d'une dizaine de mes plus fidèles amis, je dois anéantir un village abandonné, infesté de bandits qui volent aux riches voyageurs assez fous pour vouloir visiter l'étendue sablée. Qui conque serait dans le village devait être tué.

Cette mission.. Ai-je bien agi?  Il n'y avait que des bandits, leurs femmes et des enfants. Mon ordre était de tous les tuer, je l'ai fait. Mais je me sens rongé de remords, pensif. Notre garde se doit de protéger les innocents et rendre justice, mais, en ce monde, n'y a-t-il rien de plus innocent qu'un enfant ? Je me sens perturbé. Je commence à réfléchir. Penser. Je devrais me ressourcer.. Retourner à l'ancien manoir familial. Abandonné depuis des lustres.

Ce lieu est tout de même sublime. Il n'a été ravagé que par l'abandon, le temps a épargné la plupart des pièces et, dans certains endroits, l'opulence et la richesse de la gloire passée de ma famille brillent encore. Notamment la salle d'audience. Une vaste salle de marbre et de colonnes arrondies, où le soleil illumine l'immense pièce de son aura. J'aime m'asseoir sur la chaise principale. Prétendant être en pleine audience avec des amis, des camarades marchands ou des politiciens amicaux. Aussi traîtres étaient mes parents. Ils avaient le goût pour accueillir. On réputait leurs qualités d'hôtes dans toute la ville. Ce n'était pas les plus puissants, ni les plus influents, mais ils étaient bel et bien des membres actifs de la communauté. J'ai demandé à des ouvriers, avec ma solde, de rénover le manoir. Une fois mon service accomplit, je pourrais sans doute me mettre au marchandage à mon tour.

Les travaux sont terminés, mon service l'est aussi. J'ai trente ans désormais. Les ouvriers auraient trouvé quelque chose dans la cave de mon manoir, enterré sous quelques couches de terre. Un coffret en fer. Ils ne voulaient pas l'ouvrir sans mon autorisation, ils ont bien fait. Il paraît que seul mon pendentif peut l'ouvrir. Je verrais ce que ce coffre renferme ce soir, j'ai fini mon service et je compte bien prendre un congé sabbatique.

J'ai échoué, père. Je ne suis pas le fils que tu espérais. Pendant vingt longues années, j'ai pesté sur notre famille qui n'a voulu qu'une chose, abolir l'esclavage. Je ne comprends pas tes motivations. Il est trop tard pour moi pour venger votre nom. Mais je retrouverai ma petite soeur et la libérerais de ses chaînes. Mais avant toutes choses. Je vais reprendre le flambeau du commerce. Mais sous un jour différent. Je ne peux pas bâtir une fortune et un réseau d'influence sur un domaine qui ne rapporte rien. Oui.. Pourquoi pas, le commerce de la femme ? Certes, se serait allé contre vos dernières volontés, d'un certain point de vue, elles sont esclaves elles aussi, mais avec plus de droit. Je pourrais plus facilement retrouver Khéira...

Je l'ai ouvert. J'ai ouvert mon bordel. "La sainte-nuit". Un nom assez présomptueux, mais il est discret, pourtant luxueux, seul les plus riches viennent "s'exprimer" là-dedans. Pas un seul pauvre n'y vient. Je gagne bien ma vie grâce à ça. C'est assez étrange de l'avouer, mais, toutes ces filles sont comme... Sous ma protection. Elles vivent comme des reines et je n'ai qu'une seule requête à leur demander. Si elles ne connaissent pas le bordel ou se cache ma soeur, Khéira. Jusqu'à aujourd'hui, je n'avais trouvé aucun indice, mais, il semblerait qu'elle ne soit plus à Rubina depuis quelques années maintenant, elle se trouverait au Royaume d'ambre. Je me rends là-bas. Sous prétexte d'ouvrir une.. "Seconde maison". Je devrais faire des allées et venus entre les deux, mais, avec la création du train, cela me facilitera la tâche. J'ai le sentiment que je ne suis plus loin d'elle.
             
     
   
     
Hors jeu
     
          ◮ Pseudo : Le poulet à tête de poisson
         ◮ Comment es-tu arrivé ici ? : Grâce à Maliha (Ceci est un DC cependant)
           ◮ Votre présence sur 10 : 10
           ◮ Le code du règlement :
       
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
Maître incontesté du jeu.
avatar







Infos de baseMessages : 86
Date d'inscription : 09/07/2014
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Fadil Jad, ceci est un titre. [DC et terminée] Dim 1 Mar - 0:36


   


   

   
- Commentaire de la fiche -

Bien qu'il y ait encore quelques tournures de phrases qui puissent être améliorés, l'histoire de ton personnage reste cohérente avec l'univers de YAM et le la qualité d'écriture est suffisante pour être à nouveau validé parmi nous
   
Tu peux dores et déjà créer tes LIENS SOCIAUX, faire une Demande de RP ou une Recherche maitre/esclave, ce sont les sujets de base dont tu peux profiter.

     N'hésite pas également à profiter des zones de RP solo que tu trouveras là: Zones SOLO (flashback, journaux intimes et boîte à lettres qui t'aideront à nous faire connaître d'avantage ton personnage, et on est curieux! Puis le Flood est ton ami ! N'hésite pas à voter ou inviter des amis ~
   Encore bienvenue ♥
   



   

__♦♦_____♦♦♦_____♦♦___
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fadil Jad, ceci est un titre. [DC et terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ceci est un titre #gigi
» Ceci est un titre || Bones {RECHERCHE DES LIENS NEUTRES/NÉGATIFS}
» Ceci est un titre très original • Tino Väinämöinen [En cours]
» souvenir du passé....(libre)(pas d idée de titre)
» Le Seigneur des Anneaux, autre titre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are mine ::  :: Votre Identité :: Citoyens-